0

“L’islam, religion de paix et d’amour”

Abd Al Malik sera à Avignon samedi. Photo DRAbd Al Malik sera à Avignon samedi. Photo DR

Auteur-interprète récompensé de multiples fois (Victoires de la musique, Prix Constantin, Prix Charles-Cros, Prix Edgar Faure), Abd Al Malik est devenu un porte-parole du vivre ensemble et du dialogue en France. Le parcours du slameur, chanteur et auteur est un symbole d’espoir et de dépassement des apparentes contradictions de la société française. Invité par l’association Isthme 84, dont il est le parrain, il fera ce week-end une série de conférences. Entre Montpellier et Marseille, il s’arrêtera à Avignon samedi soir pour témoigner et discuter, en tant que disciple d’une voie soufie vivante.

Vous étiez déjà au Chêne Noir l’an passé, quelle est la nouveauté de cette conférence ?

« Pas grand-chose en réalité. L’association Isthme 84, que je parraine, organise un rendez-vous récurrent de partage pour parler de spiritualité. C’est important de pouvoir parler librement de l’islam, des autres religions et de l’identité française. Je dirais que c’est vital aujourd’hui de se pencher sur les différentes composantes de la société française en termes de croyance, alors que les politiques nous opposent. »

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous confier au cours de cette série de conférences ?

« Je pense que la spiritualité (l’islam pour moi) est quelque chose de privé et d’intime. Mais il y a eu le 11 septembre et depuis on fait beaucoup l’amalgame entre les meurtriers de l’islam qui instrumentalisent cette religion et l’islam, en oubliant de parler de ce qui est important. Car c’est avant tout une religion de paix et d’amour. Je tiens à rassurer les gens. »

Que représente le soufisme pour vous ?

« C’est le cœur de l’islam. Si l’islam est la lettre, il en est l’esprit, s’il est le corps, il en est l’âme. Le soufisme diffuse ces notions de respect et d’amour. Il est essentiel à la vie, impossible sans écoute et sans partage. On a besoin de dialoguer les uns les autres et de s’entendre. »

Pensez-vous que votre parcours peut servir d’exemple aux jeunes ?

« Que je le veuille ou non, par le fait d’être mis en lumière, on devient des modèles. J’ai la notion de responsabilité et j’ai envie d’être utile, de pouvoir témoigner aussi bien pour les croyants que pour les non-croyants, les jeunes et les moins jeunes. Je vais partout où l’on m’invite car la spiritualité concerne tout le monde. Elle permet de se « réaxer vers l’intérieur ». elle nous dépasse tous. C’est universel. »

Êtes-vous en train de préparer un nouvel album ?

« Pas d’album mais un livre, recueil de textes poétiques, « Le dernier Français » aux éditions du Cherche Midi. Je travaille aussi sur l’adaptation de mon premier ouvrage, “Qu’Allah bénisse la France” au cinéma, en écrivant le scénario. C’est déjà bien avancé ! »

POUR EN SAVOIR PLUS

Conférence d’Abd Al Malik, “Témoignage d’un disciple soufi d’aujourd’hui”, au théâtre de l’Etincelle, samedi 7 janvier à 20h30. Réservations : association ISTHME 84 : 06 03 83 79 16

http://www.ledauphine.com

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.