0

Belgique : les professeurs enseignant l’islam désormais autorisées à garder leur hijab à l’école publique

Par Abdou Semmar
hijab-enseignante (1)

Le Conseil d’Etat Belge vient de donner raison à une professeur musulmane voilée qui enseignait l’islam au sein d’une école publique tout en gardant son hijab alors que la commune avait adopté un règlement qui lui interdisait.

Le Conseil d’Etat Belge vient de donner raison à une professeur musulmane voilée qui enseignait l’islam au sein d’une école publique tout en gardant son hijab alors que la commune avait adopté un règlement qui lui interdisait. Après un combat juridique intense, le Conseil d’Etat belge a estimé que les professeurs de religion n’étaient pas tenus au devoir de neutralité. Selon le site belge La dernière heure, la commune de Grâce-Hollogne avait adopté un règlement d’ordre intérieur qui imposait aux professeur de religion la neutralité religieuse en dehors de leur classe. En d’autres termes, une professeur voilée enseignant l’islam était autorisée à porter le hijab au sein de sa classe durant ses cours mais devait le retirer dans les couloirs de l’établissement, à la cantine…et partout ailleurs au sein de l’établissement.

L’arrêt du Conseil d’Etat a contraint la commune de Grâce-Hollogne a revoir sa copie. Il estime que “porter tout signe d’appartenance religieuse, y compris vestimentaire, est inhérent à l’enseignement des religions reconnues et n’est pas limité aux heures des cours et aux locaux auxquels ils sont affectés”. L’enseignante à l’origine de cette affaire raconte que l’établissement où elle travaillait est allé jusqu’à appeler la police pour lui interdire l’accès à l’école, un épisode qui ne devrait pas se reproduire puisque la décision du Conseil d’Etat est définitive et devrait s’étendre à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

http://www.algerie-focus.com/

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.