0

Contre l’islamophobie de Philippe TESSON

PAR CHRISTIAN DELARUE

Pourtant il y a une façon simple d’éviter la globalisation, la « communaurarisation ».

Cet habitué des plateaux télé, spécialiste de théâtre (1) ne sait pas distinguer « DES musulmans » et « LES musulmans » avec un minimum de contenu dans la distinction . Il ne sait pas qu’il y a plusieurs interprétations de l’islam, « plusieurs islams » !

Distinguer « des » et « les », c’est une des premières choses que l’on (je en tout cas) dit et répète dans les écoles aux jeunes pour l’éducation contre le racisme. C’est dire si c’est élémentaire.

Méthode pour distinguer et voir la diversité.

Pour savoir qu’il y a plusieurs « islams » (formule qui a le tort pour les spécialistes d’ignorer le fond commun) il ne faut pas être « spécialiste » de l’islam, car ce n’est pas du côté de l’interprétation qu’il faut se pencher. Etre antiraciste, ce n’est pas être spécialiste du Coran et de toute l’histoire de cette religion avec ses branches historiques. Pas plus de celle-là que d’une autre d’ailleurs.

Non il faut juste regarder, en citoyen laïque, les musulmans dans leur diversité, diversité de comportements, de discours, d’attitudes. C’est du côté de la pratique qu’il faut se placer pas du côté des courants théologiques. C’est du côté des musulmans en actes, non essentialisés, non globalisés que l’on constate une diversité de l’islam et des musulmans à multiples clivages. Et c’est ce regard qui empêche le racisme, la « communautarisation » artificielle et raciste.

Qu’a dit Philippe TESSON ?

Citons ici metronews (2) : « Le journaliste de 86 ans sur Europe 1, quelques jours après les attentats perpétrés par les frères Kouachi et Amédy Coulibaly. « Ce qui a créé le problème, ce n’est quand même pas les Français (…) D’où vient le problème de l’atteinte à la laïcité sinon des musulmans ? On le dit ça ? Et ben moi je le dis ! », avait-il lancé, avant d’ajouter : « C’est pas les musulmans qui amènent la merde en France aujourd’hui ? Il faut le dire quoi ! »

Refuser l’amalgame raciste.

Philippe TESSON procède ce faisant à amalgame raciste – ce qui lui vaut un procès du MRAP (via Pierre MAIRAT co-président et avocat) – car il ne sait pas dire que DES musulmans, CERTAINS musulmans et pas tous, ceux visés comme terroristes ou toute autre terminologie distinctive ne sont précisément pas les autres musulmans ; lesquels d’ailleurs sont encore loin de former une communauté homogène puisqu’on y trouve des intégristes sexoséparatistes, des conservateurs et des progressistes. Là on a, au passage, le second amalgame qui mélange tous les autres musulmans qui ne sont pas tous des musulmans progressistes, c’est à dire pour l’égalité hommes-femmes, pour la liberté des femmes notamment pour s’habiller (contre le sexo-séparatisme imposé).

–  Extension

Il en va de même des juifs, des catholiques, des protestants, etc… On peut critiquer certains juifs, certains catholiques, certains protestants , ceux qui au nom de leur religion (telle que eux l’interprètent sans qu’on doivent juger de la validité) commettent des discours ou des actes sexistes, racistes ou autres formes d’oppression condamnable légalement.

Christian DELARUE

qui fait sien le « Ce que nous sommes » du BE du MRAP de Janvier 2015

Nous sommes musulmans, nous sommes juifs, nous sommes Charlie, nous sommes policiers, nous sommes chrétiens, nous sommes infidèles athées, nous sommes homosexuels, nous sommes les Roms …

suite in  Déclaration du Bureau exécutif du MRAP : CE QUE NOUS SOMMES – Amitié entre les peuples

http://blogs.mediapart.fr/

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.