0

Croissance continue en vue pour le marché des cosmétiques halal

Le marché mondial des cosmétiques halal était évalué à 16,32 milliards de dollars US en 2015. Selon un rapport de Grand View Research, la croissance de la population musulmane, associée à une sensibilisation croissante concernant l’utilisation de cosmétiques respectant les règles de l’islam et les croyances religieuses, devraient entrainer une croissance continue et régulière du marché d’ici 2025

Le marché des cosmétiques halal aux États-Unis par produits, 2014-2025 (en millions de dollars US) – cliquez sur l’image pour l’agrandir

Tendance éco-éthique

L’adoption de produits végétaux, naturels et biologiques par les consommateurs les plus jeune si s’ajoute aux risques supposés associés aux produits cosmétiques pour alimenter la demande de produits éthiques. Le nombre croissant de musulmans avec un niveau d’éducation supérieur est un autre facteur d’évolution des tendances en faveur de l’utilisation de produits perçus comme étant plus sûrs et de meilleure qualité.

Ces consommateurs sont préoccupés par les ingrédients utilisés dans les produits de soins corporels et de beauté conventionnels et essaient d’éviter que les substances qu’ils considèrent comme potentiellement nocives. En outre, certains consommateurs musulmans sont spécialement intéressés par des marques de cosmétiques compatibles avec la charia et préfèrent ne pas utiliser de produits contenant des substances telles que des graisses de porc, des dérivés d’animaux non halal et de l’alcool.

Selon Grand View Research, cette combinaison de facteurs devrait favoriser des comportements de consommation éco-éthiques modernes et devrait encourager la croissance globale du marché des cosmétiques halal au cours des neuf prochaines années. « Avec la combinaison des publicités et des actions de promotion conduites par les entreprises, le niveau de sensibilité des consommateurs a augmenté au cours des dernières années, favorisant la croissance de ces segments dans des pays relativement plus petits, » explique le cabinet d’étude de marché.

Cependant, la certification halal n’est pas une labélisation naturelle ou écoenvironnementale de plus. En effet, les polymères à base de silicone tels que la méthicone et la diméthicone sont considérés comme compatibles avec la charia et sont largement utilisés comme agents anti-mousse dans les produits de soins de la peau. Le polyéthylène glycol, l’hexylène glycol, le butylène glycol, le dipropylène glycol et l’éthoxydiglycol sont eux aussi considérés comme satisfaisant les prérequis de la charia et peuvent donc être utilisés dans les formulations halal.

La hausse de la demande globale s’explique aussi en grande partie par un nombre croissant de femmes musulmanes qui tentent de concilier la religiosité avec la mode un pouvoir d’achat en hausse.

Les soins de la peau et l’Asie stimulent la croissance du marché

En ce qui concerne les catégories de produits, Grand View Researchanticipe un Taux de Croissance Annuel Composé [1] de 12% pour les soins de la peau, soit la plus importante croissante sur la période étudiée (2014-2025). En fait, selon le cabinet d’études, les consommateurs sont très sensibles à la qualité des substances qu’ils appliquent largement sur leur peau et ils peuvent considérer plus sûr d’utiliser des cosmétiques compatibles avec la charia plutôt que leurs homologues conventionnels. À ce jour, c’est dans les catégories soins de la peau et soins capillaires que la demande de cosmétiques certifiés halal a connu l’augmentation la plus significative. En 2015, la catégorie soins capillaires représentait plus de 15% du marché global de la beauté halal.

Le marché des cosmétiques halal par régions en 2025

Le marché des cosmétiques halal par régions en 2025

La région Asie-Pacifique devrait connaître à un TCAC estimé à 12,6% sur la période de prévision (2014-2025). Les pays de l’Asie du Sud-Est comme l’Indonésie, la Malaisie, la Corée du Sud, Singapour et la Thaïlande devraient connaître une croissance importante en raison de l’augmentation de la population musulmane et du potentiel encore peu exploité des économies en développement.

Le Moyen-Orient et l’Afrique devraient connaître une croissance significative en raison de la domination locale de l’éthique islamique. Le manque d’organisme de certification dans la région devrait attirer des acteurs de régions développées telles que les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne. La région représentait plus de 17% du chiffre d’affaires global de la cosmétique halal en 2015.

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *