0

Faut-il craindre le marketing ethnique?

Par Claire Chartier

Quick halal, produits de beauté pour peaux noires… La pratique se développe en France. Entre stratégie commerciale et pratique discriminatoire, le marketing ethnique suscite le débat. Que pensez-vous de ce type d’argument de vente?

D’un côté, des minorités ethniques de plus en plus visibles et de plus en plus désireuses d’assouvir leurs goûts « à elles » au moment de se mettre à table, de se coiffer ou de s’acheter une crème de beauté. De l’autre, de grandes ou petites entreprises, alléchées par ce nouvel horizon de prospérité, qui ne demandent qu’à les satisfaire.

Faut-il craindre le marketing ethnique? Hormis cette petite affiche, difficile de différencier ce Quick halal d’un autre.

LEXPRESS.fr / Aurélien Chartendrault

La chaîne Quick en est ainsi à une vingtaine de restaurants halal en France. Le « marketing ethnique », formule de plus en plus en vogue, serait-il en train de nous mener, mine de rien, sur la pente périlleuse du communautarisme? Robert Rochefort le redoute, au contraire de Mai Lam Nguyen-Conan, consultante en marketing d’origine vietnamienne, qui ose une thèse hardie sur le sujet (1): les stratégies développées par les enseignes pour cibler les minorités en partant de leurs besoins luttent, peut-être mieux que tout autre dispositif sociopolitique, contre les discriminations. Consommer pour s’intégrer?

http://www.lexpress.fr/

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.