0

Halal: jamais sans mon test

Le progrès scientifique permet dorénavant de déceler de la viande de porc dans un plat selon des tests simples. La commercialisation du « Halaltest » va bientôt débuter en France. 
Halal: jamais sans mon test

 Le « halaltest » pour vérifier la teneur en porc ou en alcool d’un aliment.

REUTERS/Stephane Mahe

Y a-t-il du porc dans mon hachis? Après le scandale sur la viande de cheval, la question peut tarauder plus d’un pratiquant de la religion musulmane, qui considère cette viande comme impure. Pour être sûr que son plat sans porc l’est vraiment, il va pouvoir utiliser les nouveaux produits d’une jeune marque française baptisés « Halaltest ». La société Capital Biotech va proposer quatre tests: un pour les viandes de porc crues, un autre pour les viandes de porc cuisinées, un pour le sang humain et un dernier pour l’alcool, autre substance « haram » (proscrite) pour l’Islam.

Selon le site de la marque, il faut une dizaine de minutes pour connaître le résultat du test, qui consiste à imprégner une bandelette avec l’échantillon, dans une pipette contenant un peu d’eau chaude. S’il compte une barre sur la bandelette, le test est négatif. S’il en compte deux, il est positif. Pour le test sur la présence d’alcool, un code couleur de jaune à vert précise la concentration d’éthanol.

En Malaisie aussi

En revanche, aucun test ne permet actuellement de savoir si l’animal a été abattu selon la tradition halal de l’égorgement, même si « Halaltest » mène des recherches sur le sujet, comme l’a confié l’un de ses fondateurs au Nouvel Obs.

Avec plus de 6 millions de musulmans, la France est d’un potentiel certain pour une société pionnière comme Halaltest. D’autres pays veulent occuper le créneau, à commencer par la Malaisie, leader mondial sur le business de la certification halal. Le site Australian Food News évoque ainsi un test actuellement développé par l’Université de Selangor et qui ne prendrait qu’une minute, à destination du grand public. En novembre 2013, l’Université de Munster (Allemagne) et la société AB Sciex ont de leur côté publié dans une revue scientifique une méthode pour des tests permettant de détecter de la viande de porc ou de cheval.

http://www.lexpress.fr/

 

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.