0

Le recteur de la mosquée de Lyon dénonce un climat d’islamophobie

Kamel Kabtane a vivement réagi à l’arrestation d’un militaire qui projetait un attentat contre une mosquée de Vénissieux.

Le recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a estimé lundi matin que leprojet d’attentat d’un militaire, interpellé le 7 août, contre une mosquée de Vénissieux, près de Lyon, témoignait d’un « climat d’islamophobie » en France. Il a annoncé un rassemblement à 17h30 lundi devant le lieux de culte pour manifester la solidarité et l’inquiétude des musulmans.

« Le fait qu’un militaire en service ait été arrêté pour un projet d’attentat montre qu’un climat d’islamophobie règne en France aujourd’hui, on ne peut pas se voiler la face », a réagi Kamel Kabtane. Il a précisé que la mosquée visée était celle de la rue du 19 mars à Vénissieux, surnommée « mosquée de l’Urssaf » pour sa proximité avec l’Urssaf, inaugurée en grande pompe le 22 mai dernier.

Une manifestation devant la mosquée de Lyon

 Kamel Kabtane a estimé cependant que l’annonce de l’arrestation du militaire qui projetait cet attentat était une « manière de montrer que l’Etat traite toutes les affaires de façon égalitaire ». Rappelant la récente « agression de femmes voilées » , il a jugé qu’il s’agissait d' »un fléau qu’il va falloir que nous éradiquions tous ensemble », proposant de mettre en place une Commission contre lislamophobie.

« L’islam aujourd’hui est de plus en plus stigmatisé », a-t-il déploré, avant d’annoncer « une manifestation à 17H30 devant cette mosquée, à l’appel de l’association cultuelle qui la gère et de nous-mêmes, pour montrer notre inquiétude et notre solidarité, et dire que les musulmans ont besoin d’être protégés ».

Le FN conteste la montée de l’intolérance

 Florian Philippot, vice-président du Front national, a contesté lundi toute montée d’intolérance ou d’islamophobie en France, pays « accueillant, ouvert » mais qui « déteste le communautarisme ». Le bras droit de Marine Le Pen, interrogé par i>TELE sur les déclarations du recteur a estimé que « s’il y a une montée des tensions communautaires, c’est parce que nous sommes entrés dans une société communautariste ».

« A force de ne pas vouloir régler les problèmes de l’islamisme – pas l’islam, l’islamisme, le radicalisme islamique – à force de nier ce problème-là » en France, « de nous dire que si on en parle, on est raciste, eh bien évidemment, ça se retourne contre tous les musulmans », selon le responsable frontiste. Qu’on ne nous fasse pas croire que les Français seraient un peuple congénitalement raciste ou xénophobe. Absolument pas! C’est un peuple très accueillant, ouvert, mais il déteste le communautarisme », a-t-il ajouté, estimant que « le FN est aussi éloigné de l’extrême droite que de l’extrême gauche ».

http://www.bfmtv.com/

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.