0

Les enfants du prince Laurent apprennent l’arabe !

NAWAL BENSALEM

54e6c25235700d7522ae856a

BELGIQUE

Dans une interview exclusive, le cadet de la famille royale nous dévoile sa fascination pour le monde arabe.

Pour le prince Laurent, l’apprentissage du néerlandais par ses enfants n’est pas plus important que celui de l’arabe.

C’est la raison pour laquelle il a tenu à ce que sa progéniture prenne des cours de cette langue qu’il qualifie de fascinante et dont ses enfants savent déjà réciter parfaitement l’alphabet.

« L’arabe est une langue extrêmement riche. J’ai appris à lire l’arabe à un certain moment, sans le comprendre. Ce qui est intéressant avec cette langue, par rapport à une autre, et moi je suis passionné par ça, c’est que lorsque vous apprenez l’arabe, vous connaissez la mentalité des gens. Mais si vous apprenez le français, vous ne connaissez pas la mentalité des francophones. C’est la construction, la création de cette langue qui est extraordinairement riche. Il y a des gens érudits qui, avec une seule lettre, ont écrit des bouquins entiers. C’est une langue qui, moi, me passionne. »

Sa passion pour cette langue, le Prince se dit fier d’avoir pu la transmettre à ses enfants : « Je m’y intéresse autant parce que la langue arabe est une des seules langues qui vous donne tout le background culturel qu’elle porte avec elle. Je suis très impressionné par cette langue. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu et je veux toujours faire apprendre cette langue à nos enfants. C’est une langue faite pour deux types de personnes, les érudits et les moins érudits. Ça, c’est extraordinaire« , insiste-t-il.

Dans l’entretien qu’il nous a accordé, le Prince a également accepté de nous livrer la vérité sur les rumeurs circulant il y a quelque temps sur son éventuelle conversion à l’islam : « Non, je ne me suis pas converti », s’exclame-t-il. « En réalité, j’ai lu le Coran parce que c’est le seul livre qui est fait pour tous les arabophones. Je ne suis pas converti, non », répète Laurent avant de revenir sur les raisons qui, selon lui, ont donné naissance à ces rumeurs : « J’ai immensément apprécié une femme musulmane parce qu’elle était fabuleuse, extraordinaire. J’avais des conversations splendides avec elle. Je suis parti de la langue arabe vers le Coran et non de la religion vers la langue arabe. C’est très différent. Le Coran, c’est le seul livre écrit dans un arabe accessible à tous. »

À l’entendre clamer son amour pour la langue arabe, on pourrait supposer que celle-ci est plus importante à ses yeux que les autres. Mais là, le Prince nuance : « Il n’y a pas une langue qui prime sur l’autre. Moi je dis simplement qu’en Belgique, pour mes enfants, quand ils me posent la question de savoir pourquoi ils doivent apprendre des langues, je réponds pour l’arabe que c’est une langue fascinante qui leur permettra d’apprendre la culture de ceux qui parlent la langue arabe. Et pour le néerlandais, je leur dis que c’est parce qu’il y a six millions de néerlandophones ici et donc ils parlent le néerlandais. »

Sur l’apprentissage de l’arabe par ses enfants, Laurent nous confie avoir fait notamment appel à une dame pour des cours particuliers à domicile. « Mes enfants ont également appris la calligraphie. Ils reçoivent aussi des amis issus du monde arabophone à la maison. Claire, elle, n’a pas appris l’arabe mais elle est vraiment très contente que je passe ce message aux enfants. Moi, personnellement, je sais lire l’arabe sans le comprendre et sans le parler. C’est extraordinaire, non ? Et c’est justement cela, les mystères de la langue arabe », conclut le Prince avant de nous en dire davantage sur ses soucis de santé et sa passion pour la mort.

http://www.dhnet.be/

 

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.