0

Manipulation et propagande

L’objet de cet article est de dénoncer ce que l’on nomme communément le « complotisme » ou le « conspirationnisme ». Fléau majeur de notre temps, il est révélateur de la fuite en avant d’un nombre croissant d’individus qui en préférant se réfugier dans un monde virtuel plus facilement adaptable à leurs errances idéologiques, démontrent en réalité une incapacité totale à accepter les réalités de notre monde. On pourra y voir les mêmes caractéristiques sur lesquelles se basent les mouvements « extrémistes » assimilables aux symptômes que développerait un drogué enfermé dans son monde et qui soutiendrait que la vérité est bien son monde à lui et non celui communément décrit par des médias forcément impliqués dans un grand complot fomenté par une mystérieuse élite composée d’individus maléfiques.

Tout ceci n’est donc qu’un pur exercice de style destiné à distraire ceux qui ont un petit quart d’heure à perdre autrement que devant la télé. La théorie proposée qui se dévoilera au fur et à mesure de ce récit est volontairement choisie pour son aspect extrême, complètement irréaliste et dénuée de sens. Un choix judicieux de propos ou de faits, leur interprétation subjective, une rhétorique adaptée à la fourberie permettront chemin faisant d’enchaîner des preuves qui ne sont évidemment que mensonges et déformations de la réalité. Seuls les plus perspicaces, les plus attentifs, ceux familiers de ce genre de techniques de manipulation arriveront à cibler les failles béantes forcément inévitables mais qui seront néanmoins difficiles à déceler si l’exercice est réussi. Dans ce texte, les traductions, sauf erreur bien involontaire, sont exactes, vous pourrez vérifier. Détendez-vous, souriez, nous partons jusqu’au point final dans la fiction, dans le délire conspirationiste. Bonne lecture.

Il est beaucoup évoqué dans les médias, parmi un nombre incroyable d’affirmations complètement gratuites le fait que Breivik soit un « nazi ». Je serai très curieux de connaître en France le nombre de ceux qui savent que « nazi » provient de l’abréviation de « national-socialisme ». Je serais très curieux aussi de savoir combien savent exactement ce qu’est le national-socialisme. Reprenons le Larousse pour les plus étourdis. Lenational-socialisme est une « doctrine exacerbant les tendances nationalistes et racistes et qui a été l’idéologie politique de l’Allemagne hitlérienne (1933-1945). » On peut, ce qui est communément admis chez ceux qui « étudient » ce type de doctrine, l’extrapoler à une problématique plus large et donc ne pas exclure que la doctrine puisse expliquer d’autres mouvements qui ont les mêmes principes, les même fondements idéologiques et que cela ne soit pas forcément et uniquement relié à l’Allemagne hitlérienne. Seulement dans ce joli paquet cadeau qu’est cette doctrine, il y a des éléments biens précis. Le nationalisme notamment. Breivik veut-il défendre son pays, la Norvège ? Non. Pas seulement, il s’agit de l’Europe de l’Ouest dans son ensemble. Vise-t-il une race ? Non. Il vise le monde islamique. Cela ne « définit » pas une race. Y aurait-il une race supérieure pour Breivik ? Non. Il y a pour Breivik une incompatibilité de « vivre » ensemble, de pouvoir coexister tant il voit l’islam néfaste et destructrice. Il n’est pas question d’infériorité ou de supériorité. Nous sommes dans ce que l’on nomme « l’islamophobie ». 

En revanche, je suis persuadé que dans la « conscience populaire », dans la plupart des esprits le terme « nazi » est forcément relié aux programmes de déportation et d’extermination des juifs durant la seconde guerre mondiale. Nous sommes suffisamment abreuvés de reportages et autres documentaires sur le sujet pour que cette assimilation populaire soit une réalité. Il n’est pas question de contester la réalité de l’Allemagne hitlérienne en revanche je pense que dans l’esprit de beaucoup, « nazi » ne peut faire référence qu’à cela et uniquement à cela. Or l’impact d’un tel rapprochement (Breivik-nazi) fait qu’il est posé de facto dans la compréhension de cette affaire que les thèses d’un Breivik nazi ne pourraient évidemment pas être défendues par une quelconque partie de la communauté juive. Et c’est bien le fait d’amener cette idée supplémentaire dans le débat qui pose problème. Pourquoi ces médias nous amènent-ils un tel concept ? D’ailleurs, vous ne trouverez aucune ou quasiment aucune trace (je n’ai pas lu ou vu ce que disaient tous les médias) d’une telle éventualité. Le problème étant posé, passons à ce que dit Breivik sur ce sujet. Breivik nazi ? Lisons : « 2083 – A European Declaration of Independence » (Version pdf en anglais).

Page 1354. Question : « Certaines personnes prétendront que vous n’êtes qu’un autre Nazi fasciste déguisé avec une rhétorique anti-Musulman. Est-ce vrai ? » Réponse : « C’est de la ridicule propagande Marxiste. Si c’était vrai, alors pourquoi suis-je entrain de travailler chaque semaine en compagnie d’intellectuels Indien, Juif, Chilien pour préserver la vraie démocratie sur le long terme, pour s’assurer que la volonté de ces peuples soit respectée ? Pourquoi défendons-nous la cause d’Israël quand personne d’autre ne le fait ? Pourquoi nous propageons une campagne militaire, une Croisade militaire pour aider nos frères Chrétiens d’Orient – les Coptes Sémitiques, les Maronites, les Assyriens ? Pourquoi ferions nous ça quand ils ne sont même pas considérés comme « blancs » ? Les anciennes définitions ne s’appliquent plus. Les élites internationalistes actuelles (Marxistes culturels, humanistes suicidaires, mondialistes) sont les Nazis de notre époque et collaborent délibérément avec les Musulmans. »

Page 1355 : Question : « Considérant le fait que vous pourriez être prêts à vous battre aux côtés de ce que l’on appelle les néo-Nazis contre les Marxistes culturels dans des circonstances extrêmes, cela ne fait-il pas de vous un néo-Nazi ou un sympathisant néo-Nazi ? » Réponse : « Tout d’abord je ne considère pas que 70-80% de ce que l’on appelle néo-Nazis sont réellement des Nazis, mais plutôt des individus dans l’erreur. Je crois que beaucoup de ces jeunes ont fait une malencontreuse erreur en étant attirés par des symboles Nazis en raison de l’absence d’alternatives et parce que c’est la plus forte et la plus connue des bannières anti-Marxiste. Mais je ne pense pas que la majorité des soi-disant néo-Nazis soutiennent vraiment l’extermination et le génocide de tous les Juifs, un état à parti unique et une politique impérialiste de conquête. Je crois qu’ils sont juste des nationalistes perplexes à la recherche de facteurs d’unité. Dans leur frustration, ils ont choisi la bannière la plus méprisable disponible comme façon de dire un grand « fuck you » à l’actuelle classe dirigeante. Mais je suis bien conscient que 20-30% d’entre eux détestent vraiment les Juifs et soutiennent la plupart des aspects du National-Socialisme. Cela ne devrait pas être toléré et nous ne devrions pas sympathiser avec eux dans tous les cas. Guidés par leur haine des Juifs, ces Nazis sont prêts à prendre parti avec les Musulmans pour aboutir à leurs buts. Ils sont absolument aveuglés par cette haine. »

Page 1357 : « La pensée semble être qu’il n’y a que deux versions d’Européens. Si vous ne soutenez pas le multicururalisme à 100% vous êtes Nazi. Vous êtes aussi un porc fasciste, un raciste, un homophobe – en d’autres termes un sous-homme. (…) Le multiculturalisme est une idéologie de haine anti-européenne. Etant ainsi, ce sont eux les Nazis de notre temps, pas nous. (…) Je me considère comme un anti-raciste, anti-fasciste, anti-Nazi. C’est la raison principale pour laquelle je m’oppose au Communisme Culturel, au multiculturalisme Européen. ILS sont les Nazis, ils sont les fascistes et ils sont les racistes ! J’ai été témoin de beaucoup de racisme dans ma vie mais à 90% il fut contre les Européens. (…) Je n’ai en fait personnellement jamais été traité de raciste, de fasciste ou de Nazi avant, mais je sais que c’est la tactique préférée de la culture Marxiste/multiculturelle pour réduire les masses au silence. (…) Nous ne sommes pas des Nationaux-Socialistes, en fait, nous nous opposons aux Nationaux-Socialistes »

Page 1374 : Pourrait-il s’associer au National Socialisme ? « Il sera extrêmement difficile de coopérer avec quiconque voyant notre principal allié (les Juifs/Israël) comme leur principal ennemi. Leur obsession des Juifs et leur soutien aux régimes Islamiques entravera sérieusement toute coopération directe. Ils sont aveuglés par leur haine du Juif à un tel degré qu’ils ne voient pas la menace imminente pour l’Europe que représente l’Islam ».

Page 1365 : « Il est essentiel que nous, les Européens de l’Ouest, nous nous concentrions d’abord et avant tout sur NOS territoires. Ce qui fonctionne aux Etats-Unis ou en Europe de l’Est ne fonctionne pas ici. Il y a simplement de trop nombreux facteurs politiques sous-jacents causant cela. Nous avons besoin d’une idéologie Européenne Occidentale dominante spécifiquement « créée » pour les questions et les besoins fondamentaux de l’Europe Occidentale sur la période 2009-2100. Alors ne perdez pas votre temps à essayer de « mimer » les nationalistes américains ou de poursuivre des idéologies mortes pour y aboutir. »

Voilà pour ce qui est de Breivik « le nazi ». Au passage, puisque c’est la nouvelle façon de faire du journalisme, vous aurez effectivement noté le nombre de fois où sont cités les mots « nazi » et « juif ». L’interprétation faite ici ou là est pour le moins différente du contenu que l’on peut lire. Donc continuons à compter les mots pour faire des démonstrations et intéressons nous à Robert Spencer (du site Jihad Watch) puisque le débat se concentre sur le fait de savoir si Breivik a cité Spencer 40, 42 ou 46 fois. Notons au passage que Breivik cite 23 fois « Robert Spencer » en seulement 20 pages à partir de la page 102 de son manifeste en retranscrivant le film « Islam – What the West Needs to Know » (ici en vost) parce que les propos de Robert Spencer sont segmentés dans le montage du film en 23 interventions et qu’à chaque nouvelle intervention Breivik cite tout simplement celui qui va s’exprimer… Donc, Spencer est l’auteur de 10 livres consacrés à l’islam. Il est aussi directeur du site Jihad Watch. C’est une des stars de l’islamophobie. Le journal le Monde nous dit concernant Breivik : « Autre source majeure d’inspiration : le site Internet Jihad Watch, dont le directeur est l’Américain Robert Spencer ». C’est absolument faux. Inutile de vous dire qu’il en va de même avec la quasi-totalité des sites cités dans la presse ou ailleurs. Sans même parler d’aller s’intéresser aux dates d’achat des noms de domaine qui définissent la naissance d’un site, il suffit de regarder leurs plus anciennes archives. Spencer démarre le site Jihad Watch le 28 octobre 2003.

Or en 2003, Breivik était déjà bien loin dans le développement de son projet qui au passage n’était pas de faire d’emblée un attentat, mais ce serait beaucoup trop long à expliquer. Donc Brévick décrit son parcours et l’événement réellement déclencheur de sa radicalisation. Page 1379 : « Pour moi, personnelement, cela [l’évènement déclencheur] a été l’implication de mon gouvernement dans les attaques sur la Serbie (Bombardement de l’Otan en 1999) il y a plusieurs années. Il était totalement inacceptable cette façon dont les régimes des Etats-Unis et de l’Europe Occidentale ont bombardé nos frères serbes. Tout ce qu’il voulaient, c’était repousser l’Islam en expulsant les Albanais Musulmans vers l’Albanie. Quand les Albanais ont refusé, ils n’avaient pas vraiment d’autre choix que d’utiliser la force militaire. En interdisant aux Serbes le droit à l’autodétermination sur leur territoire souverain, ils ont indirectement creusé la tombe de l’Europe. Un avenir où plusieurs mini-Paksitan finiraient par se créer dans chaque capitale de l’Europe Occidentale. C’est inacceptable, totalement inacceptable. »

Page 1378 : « Vers l’année 2000, j’ai réalisé que la lutte démocratique contre l’Islamisation de l’Europe, contre le multiculturalisme Européen était perdue. C’était allé trop loin. Il n’est simplement pas possible de se battre démocratiquement avec des régimes qui importent des millions d’électeurs. (…) Dès que je l’ai réalisé, j’ai décidé d’explorer d’autres formes d’opposition. Protester c’est dire que vous n’êtes pas d’accord. La résistance c’est dire que vous mettrez un terme à cela. J’ai décidé que je voulais rejoindre le mouvement de la résistance. Toutefois le principal problème était alors qu’il n’y avait pas du tout d’autres solutions pour moi. Il n’y avait aucun mouvement armé conservateur, ou chrétien, anti-jihad. Un mouvement Nationale-Socialiste ou raciste/anti-Juif était complètement hors de question, car ils représentaient la plupart de ce à quoi je suis opposé. Je suis entré en contact via Internet avec des conservateurs Serbes. Ce premier contact aboutira en définitive à entrer en contact avec plusieurs personnes clés dans toute l’Europe et à la formation du groupe qui allait plus tard fonder le tribunal et l’ordre militaire, PCCTS, Knights Templar. Je les ai rencontrés pour la première fois à Londres (…). J’ai eu le privilège de rencontrer un des plus grands héros de guerre de l’Europe de l’époque, un croisé Serbe et héros de guerre qui avait tué de nombreux Musulmans au combat. En raison de la persécution de l’Union Européenne pour de prétendus crimes contre les Musulmans il vivait à un moment donné au Libéria. Je lui ai rendu visite une fois à Morovia, juste avant la session inaugurale à Londre en 2002 [il fait allusion ici à la création de PCCTS Knights Templar]. J’étais le plus jeune, 23 ans à l’époque. Un des principaux fondateurs instruisait le reste du groupe sur divers sujets liés à l’objectif de l’organisation. Je crois avoir écrit plus de 50 pages pleines de notes concernant tous les sujets connexes possibles. Beaucoup de ces notes sont transcrites dans le livre 2083 [son manifeste]. C’était un plan détaillé à long terme sur la façon de s’emparer du pouvoir en Europe Occidentale. Je n’avais pas pleinement conscience à ce moment-là quel privilège j’avais d’être en compagnie de quelques uns des plus brillants tacticiens politiques et militaires de l’Europe. » Voilà la réalité de Breivik. Avant même l’existence de tous ces sites islamophobes sournoisement promotionnés aujourd’hui un peu partout, le mec boxait déjà dans une catégorie tout autre… Alors l’influence de ces sites ou de je ne sais quel auteur, on repassera… C’est du vent. Une escroquerie.

Pour en revenir au site Jihad Watch, ce n’est rien d’autre que l’un des multiples programmes du « David Horowitz Freedom Center » qui définit sa mission ainsi : « The DHFC’s mission is to defend the principles of individual freedom, the rule of law, private property, and limited government. » Ils défendent la liberté individuelle, la propriété privée, c’est sûr. Un gouvernement [au pouvoir ?] limité et la « règle du droit » ? Comprends pas ! Mais leurs principes fourre-tout on s’en fout. Il finance un site islamophobe, Jihad Watch. A ce sujet interressons-nous un peu au pognon, à la thune… Et oui, tu crois quoi ? Les Pam Geller, Robert Spencer et autre David Horowitz tu crois qu’ils font ça gratos ? Tu crois qu’ils roulent en vélo ? Certes ils se défendent de faire cela pour l’argent… « we don’t do this for the money – we do this because we believe in it. » Mais on prend un peu de blé quand même pour payer les clopes… Parce que tu vas voir, foutre la merde ça rapporte aussi pas mal. Selon les données du fisc américain, en 2009 Robert Spencer, le pourfendeur de la vérité vraie, se goinfre de 140 000 dollars, alors allez-y les gars, faites des dons pour la cause… Et qui paye donc pour que se développent et soient promotionnées ces thèses islamophobes ? Selon une enquête du journal Politico reprise entre autres par The Jerusalem Post et Jewish Exponent, le principal donateur finançant (à hauteur de 920 000 dollars sur trois ans) Jihad Watch via le David Horowitz Freedom Center est le couple Joyce et Aubrey Chernick via leur fondation « Fairbrook Foundation » dont une liste de leurs soutiens financiers en 2006, 2007 et 2008 est détaillé ici. En 2002Forbes estime la fortune de Aubrey Chernick à 650 millions de dollars. Ils sont donc aussi très généreux avec : « The Jewish Federation Council of Greater Los Angeles ; the Anti-Defamation League ; the Zionist Organization of America ; MEMRI, un groupe qui distribue des traductions de documents incendiaires en langue arabe ; the Investigative Project on Terrorism, un groupe qui suit ce qu’il dépeint comme la menace d’un Islam radical ; the American Jewish Congress ; CAMERA, un groupe qui suit ce qu’il estime être anti-Israël dans les médias ; the Central Fund for Israel, une chambre de compensation pour les sommes à destination des groupes pro-colons ; et un certain nombre de think tank conservateurs. »

Et effectivement, l’investissement dans Jihad Watch est justifié puisqu’il suffit de faire quelques recherches pour très vite constater que toute cette idéologie islamophobe, et pas seulement celle développée sur Jihad Watch, mais plus généralement tous ces écrits des Palm Geller, Robert Spencer, Daniel Pipes, Geert Wilders, Bat Ye’Or, Serge Trifkovic, David Yerushalmi, (quelques un de ces intelos islamophobes) sont très appréciés de sites « amis » d’Israël où le pro-sionnisme est plus ou moins clairement affiché au coté de ces sympathiques théories. Restons simplement sur le Oueb en langue française pour détailler un seul exemple : le site « europe-israel.org » où en ce moment est proposé sur la page d’accueil de signer la pétition suivante : « Pétition pour que la France et l’Europe disent NON à un état palestinien sans négociation ». Le site se présentant lui-même ici :  » Europe Israël a été créée pour réunir des citoyens européens de toutes croyances et de toutes origines qui veulent affirmer leur soutien à Israël. » En même temps, t’imagines bien qu’aucun site même le plus extrémiste (et quel que soit son bord) ne va pas se présenter en disant : « Unissons-nous pour aller crever les salauds d’en face ». Bien sûr que non, il n’est toujours question que des plus hautes valeurs humanistes, de jolies fleurs et de petits poissons. Voilà pour un exemple. Mais faisons maintenant un peu cavaler Google dans tous les sens. On retrouve les écrits (et/ou les sympathiques présentations) de tout ce beau monde et en vrac : ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici,ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici … Bon, ça ira. Et ce ne sont que quelques sites en langues françaises. Inutile d’aller chercher sur les sites américains… En même temps à qui profittent le développement des thèses islamophobes ? A Génération Ecologie ? Du coup nous retrouvons les lectures de Breivik l’ayant soi-disant influencées et faisant soi-disant de lui un nazi sur ce genre de sites. Les nazis sont décidemment partout…

Mais cela pose selon moi un problème majeur. Les médias ayant tenté d’assimiler par des sous-entendus plus ou moins alambiqués Breivik à un nazi ou un néo-nazi ont menti délibérément et omis beaucoup d’autres informations. Toutes les informations que je viens de vous présenter étaient accessibles le jour même de l’attentat d’Oslo et de la tuerie de l’île d’Utoya. Le nazisme ou national-socialisme a une signification précise. Cette assimilation fallacieuse avec l’islamophobie qui caractérise en partie Anders Breivik, bien au-delà d’être sur la définition d’un mot une contre-vérité parfaitement sue de ceux qui l’ont propagée par leurs paroles ou leurs écrits, ne peut être que le fruit d’une volonté délibérée. Prétendre qu’il s’est inspiré des sites islamophobes est aussi une contre-vérité mais cela a surtout permis de faire une publicité incroyable à tous ces sites. A qui profite le crime ? A aucun moment, les affirmations de ces médias ne pouvaient être des informations. Aucune source, aucun élément ne pouvait prouver de telles affirmations. Aucune source, aucun élément ne pouvait les induire en erreur. C’est de la pure invention. C’est intentionnel, calculé. La question est : Pourquoi ?

En présentant de fausses informations et en occultant dans le même temps d’autres réalités, une grande partie des médias français a menti sciemment au peuple français. Cette situation me paraît d’une extrême gravité et doit mériter la plus grande attention et la mobilisation de tous face à ce que l’on tente sournoisement de nous imposer.

Dans cette situation, il y a un danger certain pour notre démocratie. Elle a déjà été mise à mal au moins une fois par les médias et ce de façon tout aussi flagrante. Lors des élections présidentielles de 2007, une manipulation a clairement été orchestrée. C’est un secret de polichinelle. Tous les sondages donnaient Mr Bayrou gagnant contre Mr Sarkozy au deuxième tour. Un sondage BVA présenté ici le 15 Mars 2007donnait les projections d’un second tour ainsi : Royal 47%/Sarkozy 53% et l’autre hypothèse donnait Bayrou 55%/Sarkozy 45%. Très peu ont présenté ce types de résultats. On en retrouve quelques traces,ici, ici, ici. Pourquoi n’avez-vous pas été informés de façon correcte et « proportionnée » de ces résultats ? Pourquoi les « unes » étaient uniquement sur un duel entre Mr Sarkozy et Mme Royal ? Pourquoi ? Qui avait décidé de cela ?

J’affirme que les médias ont délibérément œuvré pour provoquer un deuxième tour entre Mr Sarkozy et Mme Royal en le présentant comme étant la seule possibilité. C’était clairement une manipulation visant à exclure Mr Bayrou qui pourtant était donné vainqueur au deuxième tour et ce quelque soit l’adversaire. En agissant ainsi, j’affirme que les médias ont truqué l’élection de 2007 en amenant une candidate bien moins apte à battre Mr Sarkozy au second tour. C’est un constat que chacun peut faire. Il suffit de se plonger dans les archives. Qu’une commission parlementaire le fasse. Que la justice le fasse.

Il en va de même pour l’analyse des évènements du 11 septembre 2001. La fameuse exception française est ici la suivante : Pendant que dans tous les pays du monde la contestation de la version officielle des attentats 11 septembre 2001 s’amplifie et est présentée dans leurs médias, que se passe-t-il en France ? Il n’y a eu aucune contre-enquête digne de ce nom et honnête sur le plus massif assassinat commis dans le monde depuis des dizaines d’années. Et j’en profitte pour saluer au passage le travail considérable de l’association Reopen911 dans la collecte des infos. A la place de cela, celui qui émet le moindre doute est instantanément et unanimement assimilé non pas à un nazi mais cette fois-ci à un révisionniste. Tiens donc. Révisionniste ayant aussi une définition bien précise, contester la version officielle des attentats du 11 septembre, c’est donc selon les médias français contester l’existence des chambres à gaz. Les médias français sont les seuls au monde à avoir mis en place une véritable omerta sur ce sujet. On ne parle pas du 11 septembre 2001 mis à part tous les ans en septembre où nous avons droit à notre piqûre de rappel : les seuls coupables sont ces égorgeurs de musulmans barbus. Inutile de vous faire un dessin quant au discours qui sera tenu dans quelques semaines. Là aussi le but est évident : la diabolisation du monde musulman. Cela sert des intérêts qui ne sont pas ceux de la France, ni du reste du monde d’ailleurs. Mais dans cette affaire aussi il va falloir rendre des comptes tôt ou tard. Et l’intérêt de notre pays est que cela se fasse le plus tôt possible. Nous ne pouvons pas nous couper de la marche du monde et aller à contresens. Nous ne devons pas rester isolé sous une chape de plomb. La question est : qui a décidé que telle devait être la voix de la France ?

J’affirme qu’il y a clairement dans ce pays une propagande. Cette propagande est profondément malsaine et dangereuse. Elle n’a qu’un but évident, celui d’attiser la haine, d’attiser les tensions entre les communautés, celui de déstabiliser notre pays. Cette situation est intolérable et présente un danger certain. De tels comportements sont criminels. Nous devons combattre les acteurs de cette propagande ainsi que ceux qui sont dans l’ombre de cette manipulation.

J’appelle mes concitoyens à ne plus financer, en cessant de l’acheter, cette presse qui de toute évidence œuvre sciemment contre les intérêts de notre pays. Je les appelle à boycotter les chaînes de télévisions et les radios qui ont participé et participent à ces crimes. Je les appelle à ne plus fréquenter les sites Internet qui leurs sont associés. C’est la seule chose que nous, le peuple, pouvons faire dès aujourd’hui. Nous nous devons de les mettre à terre. Ces gens-là se sont largement compromis dans une démarche innommable et inacceptable. Ils nous trahissent et oeuvrent contre la paix sociale. Ils oeuvrent contre nous, contre notre pays. Nous ne devons pas accepter cet état de fait. Nous devons nous battre et être solidaires des deux communautés que l’on tente de façon évidente d’opposer plus qu’elles ne le sont déjà.

Les acteurs de cette propagande, ceux qui la financent, ceux qui l’ordonnent à quelque niveau que ce soit doivent être poursuivis et sanctionnés par la justice conformément aux lois qui régissent ce pays. Nous en connaissons le but, nous devons savoir précisément qui est derrière cette manipulation. Ce sont aux services de l’état, police, justice et tout autre institution compétente de déterminer les responsabilités de chacun et d’appliquer la loi. Ni plus ni moins.

Les représentants des communautés juives et musulmanes doivent se positionner et agir en vue de prévenir tout débordement qui pourrait résulter de cette situation malsaine à laquelle on les oblige à se confronter. Les représentations nationales ainsi que les responsables des différentes formations politiques de ce pays doivent s’emparer de ce problème et s’impliquer afin d’éviter la dégradation inévitable du climat social s’ils n’agissaient pas avec la plus grande détermination.

Le statu quo n’est pas envisageable. Il serait criminel et ne pourrait conduire qu’à des troubles majeurs et dommageables pour l’ensemble de la communauté nationale et sa cohésion que beaucoup trop déjà tentent de fragiliser.

Réveillez-vous. Ouvrez les yeux. Si vous n’arrivez pas à imaginer que dans notre pays la démocratie est pervertie, gangrenée, c’est simplement parce que les mêmes qui vous manipulent au quotidien vous disent que ce n’est pas possible. Ils vous parleront de liberté d’expression, de leur déontologie prouvant de facto leur honnêteté, tenteront de s’assimiler à des Zola et autres pour prouver leur courage et leur probité, citeront de grands principes et les valeurs historiques de la France. Pourtant ce sont ces mêmes principes et valeurs qu’ils bafouent jours après jours.

Vous êtes les spectateurs d’une pièce de théâtre. Depuis des mois ils nous vendaient leur nouveau candidat Mr Strauss Kahn qui n’avait pourtant lui-même jamais prétendu vouloir être candidat. Un scénario qui n’a rien de nouveau. Cela faisait un si joli suspens qui en plus fait vendre. Pourquoi tous ces articles ? Simplement pour vous préparer, vous conditionner, vous vendre l’idée que Mr Strauss Kahn était la solution pour remplacer Mr Sarkozy dont la France ne veut plus. Cela présentait en plus l’avantage de nous vendre au passage une pseudo alternance politique, un pseudo changement idéologique puisque Mr Strauss Kahn est, dit-on, socialiste. La belle affaire. Une fois de plus la propagande était en marche et ce de façon évidente. La question est : qui a décidé qu’il devait être le prochain président de la France ?

Alors dans de telles conditions, quand vous placez votre bulletin dans l’urne vous devenez un citoyen téléguidé, un démocrate crédule, un pion bien malgré vous. Le constat est accablant mais il est incontestable. La situation est catastrophique. Notre pays est certainement dans la période la plus terrible rencontrée depuis 60 ans. Nous ne sommes pas dans une démocratie. C’est un rêve, une illusion. Alors, certes vous pouvez refuser de regarder ce qui est posé sur la table tant cela fait voler en éclats vos certitudes, vos idéaux, votre vision de notre pays. Je comprends bien l’inconfort voire le désarroi face à un tel constat. Mais cela ne sert à rien de se gargariser avec de grands principes s’ils ne sont que fantasmes. La réalité est telle qu’elle est. Dans l’intérêt de notre pays, vous ne devez pas refuser de la regarder, ce serait abdiquer, baisser la tête, se coucher. Ne faites pas cela devant des traîtres. Jamais.

Il faut se battre, il n’y a aucune autre alternative. Notre pays est devenu la caution, l’instrument et parfois même le bras armé d’intérêts malsains. Il faut être aveugle pour ne pas le voir. Il faut être intoxiqué ou profondément malhonnête pour le contester. Vous ne pouvez pas rester les bras croisés. Vous devez réagir et défendre notre pays et ses valeurs. Alors à chacun dans ce pays de prendre ses responsabilités.

Je suis parfaitement identifiable pourtant ces traîtres ne m’accuseront jamais de diffamation. J’aimerais tant qu’ils le fassent. Cela obligerait la justice à regarder les faits énoncés, les preuves apportées et l’ensemble du tableau. Cela obligerait la justice à trancher. Ils ne peuvent que perdre. Il faudra bien pourtant un jour que la justice se penche sur le problème. Nous ne pouvons continuer dans cette direction. La France doit retrouver son indépendance qu’elle a clairement perdue. La France n’existe plus. On nous l’a volée. Faisons que ce ne soit qu’une courte page de notre histoire. N’attendons pas qu’il soit définitivement trop tard.

Rien n’est jamais acquis. Il ne faut pas seulement vous indigner. Il faut se battre. Battez-vous.

Le Sudiste

http://www.agoravox.fr

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *