0

Ozoir-la-Ferrière : des croix gammées taguées sur la mosquée

Nicolas Sivan et Stéphanie Auguy

Les fidèles de la mosquée d’Ozoir-la-Ferrière ont découvert avec stupeur, hier matin, que des tags islamophobes avaient été inscrits sur la façade et la porte de la mosquée Taouba pendant la nuit.


Ozoir-la-Ferrière, hier. Les fidèles de la mosquée ont découvert les inscriptions vers 6 heures, en arrivant pour la prière de l’aube.

Ozoir-la-Ferrière, hier. Les fidèles de la mosquée ont découvert les inscriptions vers 6 heures, en arrivant pour la prière de l’aube. | (LP/N.S.)

Des tags islamophobes et des croix gammées sur la façade et la porte de la mosquée Taouba. Les fidèles d’Ozoir-la-Ferrière étaient sous le choc, hier matin, en découvrant la profanation, dans la nuit de samedi à dimanche, de leur édifice religieux. Ouvert en 2002, ce lieu de prière rassembleparfois jusqu’à trois cents personnes.Des membres de la communauté musulmane sous le choc mais aussi dans l’incompréhension. « Nous n’avons jamais eu aucun souci avec qui que ce soit ici, rappelle Ahmed Kamouch,président de l’Association des musulmans d’Ozoir-la-Ferrière. C’est un acte gratuit et raciste qui éloigne les communautés. »

« Nike l’islam », « Vive la Gaule ». Les fidèles ont découvert ces tags vers 6 heures, en arrivant à la mosquée pour la prière de l’aube. L’étonnement passé, ils se sont empressés de les recouvrir de bâches en plastique. Ils voulaient cacher ces insultes avant que les jeunes élèves du cours d’arabe n’arrivent. L’Association des musulmans d’Ozoir-la-Ferrière a ensuite porté plainte auprès du commissariat de Pontault-Combault, qui a ouvert une enquête. « Ce geste est très grave, se désole Driss Lachhab, vice-président du conseil régional du culte musulman de l’est de l’Ile-de-France. C’est la première fois qu’une telle chose arrive en Seine-et-Marne. »

De nombreuses réactions

Cette profanation est fermement condamnée de toutes parts. Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, parle d’« inscriptions nauséabondes et haineuses ». « La République n’acceptera jamais de telles provocations et saura se montrer très ferme à l’égard de ceux qui tentent de diviser les Français et de porter atteinte à notre cohésion nationale », prévient-il.

« C’est un acte inacceptable et répugnant, a, de son côté, vivement réagi le député socialiste du secteur, Eduardo Rihan-Cypel. Ces tags ont un sens. On ne peut pas laisser passer ça. » « J’espère que l’on trouvera les auteurs, renchérit Jean-François Oneto, maire UMP d’Ozoir-la-Ferrière. Il n’y a jamais eu d’actes racistes dans notre commune, je désapprouve totalement ces méthodes. » L’élu promet que les services de la mairie aideront à effacer ces tags haineux.

« Cela fait désormais six mosquées profanées depuis le début de l’année », dénonce, de son côté, Abdellah Zekri, président de l’Observatoire de l’islamophobie au sein du Conseil français du culte musulman (CFCM). Il a indiqué attendre « un geste fort » du président de la République contre l’islamophobie.

http://www.leparisien.fr/

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.