0

Le Quick devient 100 % halal, le deuxième de la région

Par Kévin Moreau

Chez Quick, le bacon a laissé place à de la dinde fumée. Depuis le 15 mars, le fast-food férinois a basculé vers le halal. Ce changement de politique vise à enrayer une baisse du chiffre d’affaires. Avec réussite, semble-t-il.

La guerre des fast-foods connaît une suite. Entre Lambres et Férin, Mc Donald’s, KFC, Burger King et Quick sont implantés sur une ligne droite d’un kilomètre. Dans le dernier épisode, en novembre 2015, l’enseigne du Giant ouvrait ses portes face au rond-point du centre hospitalier.

Le 15 mars, Quick est devenu 100 % halal. «  Le changement concerne la viande, bœuf ou volaille, qui est désormais certifiée halal, précise-t-on du côté de l’enseigne rouge et blanche. Il n’y a aucune incidence sur le fonctionnement, les méthodes de fabrication, l’architecture ou la signalétique interne et locale du restaurant. Le restaurant continue, par exemple, à servir de la bière.  » Seule incidence : Quick ne propose plus de viande traditionnelle dans ses menus. « Pour servir les deux offres dans un même restaurant, il faudrait doubler la cuisine et avoir deux lignes de préparation des produits et de stockage de la viande bien distinctes, ce qui n’est pas possible.  »

D’après Quick, ce pari vise à enrayer une baisse du chiffre d’affaires. En France, selon le cabinet Solis, spécialisé dans les études marketing ethniques, le marché du halal est estimé à plusieurs milliards d’euros par an. Dans une zone très concurrentielle, ce changement de politique est un moyen de se distinguer.

Avec réussite, semble-t-il. «  Concernant l’impact de cette offre, notre expérience montre que la clientèle augmente et notamment la part représentée par les familles. C’est le cas du restaurant de Férin.  » L’ère du bacon semble ici révolue.

photo 5 (2)

Ce qu’ils en pensent

Tiffany, 22 ans, d’Aniche : « Je n’étais pas au courant que la nourriture du Quick était halal. Au niveau du goût, ça reste pareil. C’est bien pour les personnes qui mangent halal. Ma sœur est musulmane. Du coup, je vais l’informer. J’aime bien venir ici. Je continuerai à venir parce que je trouve ça bon. »

Mélanie et David, 29 et 38 ans, d’Aniche : « Une fois par mois, on se fait un fast-food. Je savais que Quick était devenu halal. On l’a vu sur Facebook, on l’a lu sur une publication qui a été partagée. Ce que ça nous inspire? On s’en fout complètement, tant qu‘ils ne changent pas les menus. »

Nacim, 28 ans, de Douai : « J’étais au courant par mon entourage. Je pratique la religion musulmane et je trouve que c’est une bonne chose car on peut manger comme tout le monde. C’est la première fois que je viens ici. Si c’est bon, je reviendrai, maintenant que c’est devenu halal. »

Boris, 28 ans, de Douai : « C’est génial. Avant, je venais à Quick mais je mangeais du poisson car je suis musulman. C’est un bonheur de pouvoir manger ce que les autres mangent. À Quick, ils ont tout compris. C’est la première fois que je sors d’ici avec le ventre plein. »

Pas le seul dans le Nord-Pas-de-Calais

Le Quick halal de Férin n’est pas une exception dans le Nord-Pas-de-Calais. Depuis plusieurs années, il en existe un à Roubaix. En 2011, le gérant précisait : «  Les restaurants dans lesquels les ventes de «fish» (nourriture à base de poisson) étaient largement supérieures à la moyenne, et les ventes de «bacon» largement inférieures ont été identifiés comme étant susceptibles de passer au halal.  » Il s’agira a priori des deux seuls Quick halal du Nord-Pas-de-Calais. «  À ce jour, il n’y a pas de tel projet en cours  », fait-on savoir du côté de l’enseigne rouge et blanche.

http://www.lavoixdunord.fr/

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *